• 22 251 798
  • Avenue du 14 janvier 2011.2016 Carthage Byrsa.
  • Mon-fri: 8am - 7pm

PROPOSITIONS D’ACTIONS POUR UN MODÈLE ÉCONOMIQUE ALTERNATIF POUR « LE JOUR D’APRÈS » COVID-19 .

PROPOSITIONS D’ACTIONS POUR UN MODÈLE ÉCONOMIQUE ALTERNATIF POUR « LE JOUR D’APRÈS » COVID-19 .

En sa qualité de think tank tunisien, le Groupe I.C.I  vient juste d’adresser au Chef du Gouvernement, Monsieur Elyès Fakhfakh un  cahier de propositions d’actions  pour un modèle économique alternatif pour le “jour d’après Covid-19 où l’Etat est appelé à assumer le rôle de stratège, d’initiateur de progrès et de développement à moyen et long terme  et de locomotive de changement.

Nous entamons à partir d’aujourd’hui la publication de quelques extraits de ce cahier dont voici le premier extrait:

1. DEVENIR UN ÉTAT STRATÈGE
C’est à dire un État apte à proposer un modèle de développement économique alternatif, à
reconstruire l’économie sur de nouvelles bases, à se réinventer, à allier audace et esprit d’ouverture,
à cultiver une capacité institutionnelle de réactivité et d’anticipation suffisamment forte pour faire
bouger les lignes.
Par là, à regagner en légitimité en développant la vision d’un pays innovant et producteur, capable
de sortir de son inertie et du statut de pays assembleur et sous-traitant à bas coûts, repositionnant la
Tunisie sur l’échiquier des pays modernes et compétitifs.
Les principales orientations de ce modèle de développement économique alternatif à moyen et long
terme sont les suivantes :

RECONSTRUCTION DE L’ÉCONOMIE :
• Reconstruire l’économie sur de nouvelles bases telles que l’investissement, la conception,
l’innovation, la création de valeur ajoutée, la productivité et l’exportation de produits et de
services haut de gamme ;
• Adapter l’économie à la nouvelle chaîne de valeurs mondiales générées par la crise sanitaire
en y intégrant l’écologie, la solidarité sociale, la santé, le bien-être… afin de repositionner
rapidement les activités économiques du pays dans la phase post-Covid-19 ;
• Stimuler la mutation de l’économie vers une économie verte, respectueuse de
l’environnement, et en adéquation avec les nouvelles exigences des consommateurs ainsi
que des marchés étrangers ;
• Passer d’une logique de moyens à une logique d’objectifs d’industrialisation, de productivité
et d’exportation en s’inscrivant dans une démarche d’efficacité, de performances et de
résultats prédéfinis.
RESTRUCTURATION DU SECTEUR INDUSTRIEL :
• Faire de la restructuration du secteur industriel, qui représente le 1/4 du PIB et 85 % des
exportations, une priorité absolue ;
• Opérer cette restructuration dans l’esprit des systèmes industriels à fort potentiel de
développement à l’instar de ce qui a été fait ces dernières années en Allemagne ou bien de
ce qui est entrain de se faire actuellement avec succès au Maroc.
ÉLÉVATION DE LA COMPÉTITIVITÉ DE LA TUNISIE :
• Repenser et travailler l’attractivité et la compétitivité de la Tunisie selon de nouvelles
variables telles que le besoin pour les PME/PMI tunisiennes d’un environnement
technologique de pointe, le savoir-faire industriel traditionnel des Tunisiens, la disponibilité
de ressources humaines jeunes et hautement qualifiées, la proximité de la Tunisie des
marchés européens et africains, l’efficience des moyens logistiques…

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *